close

RTL

RTL

Les actualités de 5h – “Gilets jaunes” : quelle stratégie pour les forces de l’ordre ?

Les actualités de 5h – “Gilets jaunes” : quelle stratégie pour les forces de l’ordre ?




Après 18 week-ends de violences, le gouvernement muscle l’arsenal anti-casseurs en attendant la loi… Après les scènes de chaos observées lors de l’acte 18 à Paris, Édouard Philippe a fait une série d’annonces, comme l’interdiction de manifester dans plusieurs endroits ou encore la volonté d’augmenter l’amende pour participation à une manifestation interdite.

Mais concrètement, qu’est-ce qui va changer pour la prochaine journée de mobilisation ? Samedi 16 mars, les consignes ont été mauvaises. C’est le constat terrible qui a été fait. Les forces de l’ordre ne sont pas allées interpeller les casseurs et se sont beaucoup moins servies de leurs armes intermédiaires (LBD et grenades de désencerclement).

C’est pourquoi, lors de l’acte 19, les forces de l’ordre devraient rapidement aller disperser les manifestants lors des premiers attroupements, aller directement chercher les casseurs dans la foule. Hors de question pour les policiers et gendarmes mobilisés de laisser les magasins et les restaurants être pillés ou saccagés.

La stratégie sera clairement offensive avec un risque qu’il y ait des affrontements violents et de potentiels blessés des deux côtés. Un risque qu’Emmanuel Macron et Édouard Philippe semblent prêts à prendre.

À écouter également dans ce journal
Justice – Le premier procès des anti-viande à Lille ce mardi. 4 militants Vegan radicaux comparaissent aujourd’hui alors qu’une vingtaine de boucheries ont été attaquées ces derniers mois dans la région.
Société – Orly Ouest et Orly Sud, c’est terminé. Dites maintenant Orly 1, 2, 3 ou 4. 620 panneaux ont été changés cette nuit alors que le changement de nom est effectif avant la jonction des deux anciens bâtiments à partir du 16 avril.
Société – Des feux tricolores qui récompensent les automobilistes. Vous roulez trop vite, ils passent au rouge. Vous roulez à la bonne vitesse, ils passent au vert. Ces feux intelligents existent déjà à Gignac, dans l’Hérault.
La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : “Tout finit bien”, dit le policier qui a sauvé un bébé d’un incendieUnion européenne : quand la France refusait de participer à un programme sur les manifestations”Gilets jaunes” : Philippe assure que la démission de Castaner n’est pas envisagée”Gilets jaunes” : interdiction de manifester, LBD, contraventions… Les annonces de Philippe



Source link : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-actualites-de-5h-gilets-jaunes-quelle-strategie-pour-les-forces-de-l-ordre-7797239517

Author : Olivier Boy,Claire Gaveau

Publish date : 2019-03-19 04:21:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Jean Lassalle évoque les “ministres femmes”, une députée socialiste le recadre

Jean Lassalle évoque les “ministres femmes”, une députée socialiste le recadre




Elle a refusé de laisser passer ça. Ericka Bareigts, l’ancienne ministre sous la présidence de François Hollande, aujourd’hui députée socialiste de la Réunion, s’est dite “choquée” par des “remarques genrées” de Jean Lassalle.

Quelques minutes auparavant, l’ancien candidat à l’élection présidentielle avait fait part de son agacement au sujet du projet de loi Santé, alors que les débats tournaient autour de la désertification médicale.
S’adressant à Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, il avait alors déclaré : “La seule chose qui m’interroge c’est comment des ministres peuvent avec une telle constance plonger le pays dans lequel ils l’ont plongé depuis une vingtaine d’années. Et quand je pense que c’est des ministres femmes… Avec tout ce que l’on dit à juste titre de la femme aujourd’hui… C’est des ministres femmes, des femmes qui portent l’enfant, nos mères, nos sœurs, nos filles qui sont capables de porter des textes pareils”.

Et l’élu des Pyrénées-Atlantiques ne s’est pas arrêté là, assurant qu’il aurait fait “comme Nicolas Hulot”. “J’aurais dit ‘merde’ et je serais parti… Et elles en seraient sorties grandies. J’attends que la dernière s’en aille mener la liste de LaREM aux Européennes. Il y aura un peu moins de maternités de fermées peut-être”.

“Je voudrais dire au collègue Lassalle pour ses remarques genrées vers la ministre de la Santé, personnellement en tant que femme je n’admets pas ce genre de remarques. Et cette remarque m’a beaucoup choquée”, a lancé l’ancienne ministre des Outre-mer, provoquant des applaudissements d’autres députées et des protestations de l’ancien candidat à l’élection présidentielle.
Monsieur Lassalle, n’en rajoutez pas, ce n’est pas la peine“, a ensuite affirmé la présidente de séance Carole Bureau-Bonnard (LaREM) pour obtenir le silence de l’intéressé qui voulait répondre à Ericka Bareigts.
La rédaction vous recommande#EntenduAlarédac : enquête sur les violences sexistes et sexuelles “massives” dans les médiasPublicité sexiste : un maire fait retirer des affiches d’une marque de jeansSexisme : une marque de jeans épinglée pour sa dernière campagneMarlène Schiappa demande aux ministres de nommer plus de femmes



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/jean-lassalle-evoque-les-ministres-femmes-une-deputee-socialiste-le-recadre-7797239473

Author : Claire Gaveau,AFP

Publish date : 2019-03-19 02:44:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Algérie : Abdelaziz Bouteflika confirme qu’il restera président au-delà de son mandat

Abdelaziz Bouteflika : son état de santé, le secret le mieux gardé d’Algérie




Il devrait logiquement quitter le pouvoir le 28 avril prochain. Il n’en sera rien. Abdelaziz Bouteflika a confirmé dans un message qu’il prolongerait son quatrième mandat au-delà de son terme constitutionnel jusqu’à un nouveau scrutin organisé à l’issue d’un processus de révision constitutionnelle.

“Que l’Algérie vive, dans un avenir proche, une transition harmonieuse et assiste à la remise de ses rênes à une nouvelle génération (…) tel est l’objectif suprême que je me suis engagé à concrétiser avant la fin de mon parcours présidentiel, à vos côtés et à votre service”, déclare le chef de l’État dans ce message, publié par les médias d’État.
Son actuel mandat expire constitutionnellement le 28 avril et le président algérien a annoncé le 11 mars qu’il entendait remettre ses pouvoirs à un successeur élu lors du scrutin qui sera organisé à l’issue d’une Conférence nationale devant réformer l’Algérie et modifier la Constitution.
Abdelaziz Bouteflika a assuré ce lundi 18 mars que cette “Conférence nationale” chargée de changer le “régime de gouvernance” de l’Algérie et de “renouveler ses systèmes politique, économique et social” se tiendra “dans un très proche avenir”.
Quel délai avant la prochaine élection ?
Cible depuis près d’un mois d’une contestation inédite depuis qu’il est au pouvoir, il a renoncé le 11 mars à briguer un cinquième mandat et a repoussé la présidentielle prévue le 18 avril jusqu’à la fin de la Conférence nationale – dont la date n’est pas fixée. Vendredi 15 mars, des millions d’Algériens sont à nouveau descendus dans la rue pour exprimer leur refus de la prolongation de fait de son actuel mandat.

Si un délai d’un an a été parfois évoqué pour une transmission du pouvoir, il apparaît intenable à de nombreux observateurs vu l’ampleur de la tâche : désignation des participants et organisation des travaux de la Conférence, élaboration d’une nouvelle Constitution, organisation d’un référendum, convocation et tenue d’une élection présidentielle…
La rédaction vous recommandeAlgérie : une foule immense manifeste dans le centre d’Alger”Les Algériens ont encore moins confiance qu’avant en Bouteflika”, dit DuhamelLes actualités de 6h30 – Algérie : faut-il se méfier du retrait d’Abdelaziz Bouteflika ?Algérie : Bouteflika renonce à briguer un 5e mandat, la présidentielle reportée



Source link : https://www.rtl.fr/actu/international/algerie-abdelaziz-bouteflika-confirme-qu-il-restera-president-au-dela-de-son-mandat-7797239458

Author : Claire Gaveau,AFP

Publish date : 2019-03-19 01:50:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

“Gilets jaunes” : “Tout finit bien”, dit le policier qui a sauvé un bébé d’un incendie

“Gilets jaunes” : “Tout finit bien”, dit le policier qui a sauvé un bébé d’un incendie




“Tout finit bien heureusement mais c’est vrai que ça aurait pu être dramatique”, tels sont les propos d’un policier parisien intervenu dans un incendie samedi 16 mars en marge de la manifestation extrêmement violente des “gilets jaunes” sur les Champs-Élysées. Grâce à son groupe d’intervention, 11 personnes ont été sauvées miraculeusement dont un bébé avec sa mère.
Engagé avec son groupe sur le saccage d’une banque à l’angle de la rue de la Boétie et de l’avenue Franklin Roosevelt, non loin de la plus belle avenue du monde à Paris, le policier devait faire face avec ses collègues à une centaine de manifestants. “Des individus très hostiles” dit-il, qu’ils sont parvenus à repousser.
Après quelques minutes d’affrontement, le groupe d’intervention dont il faisait partie a vu “des dégagements de fumée” dans la banque. “Progressivement la fumée s’épaississait, les flammes montaient et on a aperçu cette dame et son enfant à la fenêtre”, confie-t-il.
Dans un premier temps, il a passé les informations à la salle de commandement via la radio pour leur signaler qu’il “essuyait des violences, des jets de projectile importants avant d’arriver à la banque”. Dans un second temps, il a pu “préciser que la banque avait été incendiée volontairement et qu’il y avait des personnes à secourir à l’intérieur de l’immeuble”.
Très vite, le policier décide de pénétrer dans l’immeuble en flammes afin d’évacuer les habitants pris au piège. Au même moment, “des collègues policiers faisaient une bulle de sécurité autour de l’immeuble et nous protégeaient des casseurs qui continuaient de jeter des projectiles”, indique-t-il.
Quand ils sont rentrés, “il y avait une fumée épaisse et on ne pouvait rien voir dans le hall”, explique-t-il. Il aura fallu plusieurs tentatives aux forces de l’ordre pour parvenir à casser “une porte au fond du hall d’immeuble” ce qui a permis l’évacuation des fumées, et d’ouvrir “la porte d’accès aux étages”. C’est là qu’ils ont aperçu une “dame avec son bébé” confie le policier. “Les gens étaient complètement paniqués” déclare-t-il. “Mon collègue a récupéré le bébé dès qu’il l’a vu. On a pu sauver 11 personnes” complète-t-il. Intoxiqués par les fumées, policiers et habitants ont rapidement été pris en charge par les sapeurs pompiers de Paris. Le lendemain, dimanche 17 mars, tous se sont retrouvés “chaleureusement”, sains et saufs.
La rédaction vous recommandeLes actualités de 18h – “Gilets jaunes” : les casseurs face à la justiceParis : l’incendie de l’église Saint-Sulpice serait d’origine criminelle”Gilets jaunes” : 7 enquêtes ouvertes après les dégradations sur les Champs-ÉlyséesLes actualités de 18h – Violences à Paris : que risquent les personnes présentes ?



Source link : https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/gilets-jaunes-tout-finit-bien-dit-le-policier-qui-a-sauve-un-bebe-d-un-incendie-7797237190

Author : Olivier Boy

Publish date : 2019-03-18 22:21:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Pas-de-Calais : une septuagénaire tuée pour une dette de 70 euros, un homme arrêté

Pas-de-Calais : une septuagénaire tuée pour une dette de 70 euros, un homme arrêté




Elle aurait été tuée pour une dette de 70 euros. Une septuagénaire a été retrouvée morte à son domicile dimanche 17 mars à Lillers, près de Béthune, dans le Pas-de-Calais. La vieille dame, qui aurait été tuée par arme blanche dans la nuit de samedi à dimanche, a été retrouvée par les secours alertés par un ami de la défunte.
Une enquête de voisinage a permis “d’identifier un suspect”, présent au domicile lors des faits, selon un communiqué du parquet de Béthune. Interpellé, il a “reconnu son geste”, l’expliquant par “l’existence d’une dette d’un montant modique qu’il devait à la défunte”. Le parquet a indiqué une somme de 70 euros.
Une enquête pour homicide volontaire a été confiée à la police judiciaire de Lille et une information judiciaire “sera ouverte très prochainement”, a ajouté le parquet.
La rédaction vous recommandeIlle-et-Vilaine : il roulait avec plus de 4 grammes d’alcool dans le sangToulouse : deux blessés lors d’une fusillade dans un quartier populaireUne vingtaine d’échographes volés, un préjudice estimé à 1,5 million d’eurosLimoges : harcelée à cause d’une pancarte qui comportait son numéro de téléphone



Source link : https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/pas-de-calais-une-septuagenaire-tuee-pour-une-dette-de-70-euros-un-homme-arrete-7797239387

Author : Claire Gaveau,AFP

Publish date : 2019-03-18 23:09:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Christophe Dettinger : la nouvelle vie de l’ex-boxeur qui “restera toujours ‘gilet jaune'”

“Gilets jaunes” : Christophe Dettinger condamné à un an ferme, aménageable




Le 5 janvier dernier, Christophe Dettinger s’en prenait à deux gendarmes en marge d’une manifestation des “gilets jaunes”. Condamné à un an de prison ferme, il purge sa peine en semi-liberté depuis un mois. L’ex-boxeur témoigne sur RTL, il nous raconte les coulisses de sa nouvelle vie.
La rencontre avec l’un des symboles des violences des manifestations des “gilets jaunes”, Christophe Dettinger, a eu lieu au parc de Chamarande, dans l’Essonne, là où il avait l’habitude de se balader avec ses enfants avant d’être incarcéré. L’ancien boxeur porte des lunettes de soleil. Sa femme, Karine, explique qu’il “ne veut pas être trop reconnu”. Et c’est pourtant ce qu’il se passe tout au long du rendez-vous. Des personnes lui font des signes de la main, de la tête et il répond, timidement, même s’il a maintenant l’habitude de cette notoriété.
Karine Dettinger confie que la dernière fois qu’ils sont allés faire des courses ensemble, “c’était un enfer”. Des dizaines de personnes venaient prendre des photos avec lui, ou lui serraient la main. Voilà à quoi ressemble la nouvelle vie du couple dans la rue. Mais c’était la même chose en prison.
D’ailleurs la prison dans laquelle se trouvait Christophe Dettinger reçoit, encore aujourd’hui, 30 à 40 courriers par semaine. Ce sont des dessins, des montages de lui en boxeur, des pin’s gilets jaunes mais aussi des chèques envoyés à la boîte postale créée par sa femme. Ils serviront à payer les frais d’avocats.
À quoi ses journées ressemblent-elles ?
Travail, prison, voilà comment Christophe Dettinger résume sa vie en semi-liberté. La semaine, il sort à 7h du matin, il récupère sa voiture garée devant la sortie et embauche à 8h jusqu’à 17h30. À la fin de journée, il retourne en prison au centre de semi-liberté de Corbeil-Essonnes pour 18h30.

Le week-end, il a une permission de sortie à 10 heures. En deux mois, il a eu l’occasion de se rendre une fois au restaurant, de faire une seule partie de jeu vidéo de 15 minutes avec son fils. L’après-midi, sa famille, ses amis passent le voir alors qu‘il regarde sa montre toutes les 10 minutes. Il est hanté par le fait de ne pas rentrer au centre avant 18h.
Et les “gilets jaunes” dans tout ça ?
“Je suis ‘gilet jaune’ et je resterai ‘gilet jaune'”, c’est de ce sujet là dont il parle le plus librement et sans filtre. Mais avec tout ce monde qui vient le voir le weekend, il dit ne pas avoir le temps de regarder la télévision. Il n’envisage pas non plus d’aller manifester, il est interdit de séjour à Paris.
Après 1h30 d’entretien, quand on lui demande si’l a autre chose à ajouter, il répond : “Vive les Gilets jaunes !”

La rédaction vous recommandeChristophe Dettinger sur RTL : “Je suis toujours ‘gilet jaune’ dans mon cœur”Christophe Dettinger sur RTL : “Je voudrais que les médias parlent des gens qui ont faim”L’ex-boxeur Christophe Dettinger sort demain matin de la prison de Fleury-Mérogis”Gilets jaunes” : Christophe Dettinger condamné à un an ferme, aménageable



Source link : https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/christophe-dettinger-la-nouvelle-vie-de-l-ex-boxeur-qui-restera-toujours-gilet-jaune-7797237469

Author : Vincent Serrano

Publish date : 2019-03-18 21:52:37

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

L’affaire Sylvie Aubert

La double vie du berger tueur



L’édito de Jacques Pradel
A la Une ce soir l’affaire Sylvie Aubert. Le 14 novembre 1986, Sylvie Aubert, une jeune caissière de 23 ans qui vit à Châlon-sur-Saône, disparaît vers 21 heures à la sortie du supermarché où elle travaille. Cinq mois plus tard, son corps sera retrouvé flottant dans une rivière. Ses poignets sont entravés par un fil de fer. Elle a été étranglée… Le meurtre cruel de cette jeune femme fait partie du dossier qu’on a appelé celui des disparus de l’autoroute A6: une série impressionnante de meurtres pour la plupart non élucidés, au moins douze, peut-être 15, depuis 1984.
Les victimes sont des jeunes filles ou des jeunes femmes, âgée de 13 à 23 ans, retrouvées dans un rayon de 200 kilomètres, le long de l’autoroute A6, principalement dans le département de Saône et Loire. Des meurtres d’une sauvagerie inouïe qui ont fait penser à certains que derrière certaines de ces affaires se cachaient peut-être les agissement d’un tueur en série. Trois de ces crimes ont été élucidés ces dernières années. Il s’agissait de trois tueurs différents ! Pourtant certaines de ces affaires ont entre elles au moins un voire plusieurs points communs qui peuvent suggérer que certains des meurtriers déjà interpellés ont peut-être aussi frappé d’autres victimes dans la même région.
Ce soir nous évoquons d’abord l’affaire Sylvie Aubert. En janvier dernier, le juge d’instruction de Chalon-sur-Saône en charge de ce dossier non élucidé, a rendu une ordonnance de non-lieu, signifiant la fin des investigations. Les avocats de la famille Aubert, Corinne Herrmann et Didier Seban, ont fait appel devant la chambre de l’instruction qui vient de renvoyer sa décision au 15 mai prochain. Nous reviendrons en détail tout à l’heure sur les différentes pistes suivies par les

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: center; font: 22.0px Arial; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000}
p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: center; font: 22.0px Arial; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 26.0px}
span.s1 {text-decoration: underline ; font-kerning: none}

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: center; font: 22.0px Arial; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000}
p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: center; font: 22.0px Arial; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 26.0px}
span.s1 {font-kerning: none}

Nos invités

Thibault Solano,
journaliste à l’Express, Martine
Aubert
, grande sœur de Sylvie Aubert, Emmanuelle
Bouland,
chef d’infos au journal de Saône
et Loire, Me Corinne Herrmann du barreau de Paris, avocate de la
famille au micro d’Emilien Vinée.
p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 8.0px 0.0px; text-align: justify; font: 18.0px Arial; color: #1a1a1a; -webkit-text-stroke: #1a1a1a}
span.s1 {font-kerning: none}



Source link : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/l-affaire-sylvie-aubert-7797237728

Author : Jacques Pradel,Emilien Vinee

Publish date : 2019-03-18 20:00:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

VIDÉO – Paris : elle appelle les pompiers pour une araignée

VIDÉO – Une nouvelle araignée “à corne” découverte en Angola




Elle appelle les pompiers pour une araignée
Une urgence… qui n’en est pas une. Une femme a téléphoné aux sapeurs-pompiers de Paris pour leur demander comment faire pour enlever une araignée chez elle, racontent-ils dans un enregistrement diffusé, ce lundi 18 mars, sur les réseaux sociaux. “Je vous appelle pour une question, vous allez me prendre pour une folle, certainement”, commence leur interlocutrice. “Dans mon salon, j’ai aperçu une araignée grosse comme le pouce d’un homme, avec un gros corps noir et avec de grosses pattes… Je ne sais pas ce que je dois faire, alors, je ne sais pas si vous intervenez…”
“Malheureusement, on n’intervient pas”, lui répond poliment un pompier. “Si l’araignée fait la taille du pouce d’un homme, vous prenez un manche à balai puis vous lui tapez dessus (…) Il faut éviter d’appeler le 18 pour ça.
La conversation peut prêter à sourire. Pourtant, si les pompiers ont décidé de la rendre publique, c’est parce que ce genre d’appels est fréquent et freine leur action. Alors que leur ligne est réservée aux urgences vitales et aux incendies, un appel sur deux ne nécessite pas l’intervention de secours.
Appeler les pompiers pour une araignée « grosse comme un pouce » ça vous parait énorme ? c’est notre quotidien !
Aidez-nous à sauver des vies, n’abusez pas des numéros d’urgence.¿¿#Appel18urgenceVitale ¿¿ pic.twitter.com/qHjk792cTD— Pompiers de Paris (@PompiersParis) 17 mars 2019

La rédaction vous recommandePompiers de Paris : 100.000 interventions injustifiées par an, déplore leur commandantAllemagne : il appelle les pompiers pour un coucher de soleilLes agressions contre les pompiers en hausse de 23% en 2017VIDÉO – Incendie à Paris : les images impressionnantes des pompiers




Source link : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/video-paris-elle-appelle-les-pompiers-pour-une-araignee-7797236040

Author : La rédaction de M6,Sarah Duhieu

Publish date : 2019-03-18 18:57:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Les actualités de 18h – “Gilets jaunes” : les casseurs face à la justice

Les actualités de 18h – “Gilets jaunes” : les casseurs face à la justice




Après les violences, place au jugement. Alors que 237 personnes ont été interpellées lors de la manifestation du mouvement des “gilets jaunes” ce samedi 16 mars, les casseurs passent devant la justice et les réquisitions du procureur sont plutôt sévères avec de la prison ferme pour l’essentiel.
C’est le cas de Clément, 23 ans, coupable d’avoir jeté une bouteille de bière en direction des forces de l’ordre. “Je regrette d’embêter le tribunal pour un truc aussi nul” a-t-il murmuré depuis son box avant que le procureur ne le reprenne : “C’est facile de regretter ici, c’est avant qu’il faut y penser”, qualifiant un tel acte d’inadmissible. Il requiert 5 mois de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt.
Depuis la mi-novembre, plus de 8.200 personnes ont été placées en garde à vue à la suite des manifestations des “gilets jaunes” et plus de 1.800 ont été condamnées. Ce nombre de condamnations pourraient être largement revues à la hausse car, dans certains cas, les procédures sont longues. Leurs issues pourraient être connues dans plusieurs mois, voir plusieurs années. Le ministère de la Justice précise que 1.800 affaires sont toujours en attente de jugement.

À écouter également dans ce journal
Politique – Le gouvernement hausse le ton au surlendemain de la nouvelle manifestation des “gilets jaunes”. Le Premier Ministre Édouard Philippe s’est chargé de faire plusieurs annonces ce lundi 16 mars dont l’éviction du préfet de police Michel Delpuech.
International – Trois personnes sont mortes neuf autres blessées lors d’une fusillade à Utrecht, aux Pays-Bas. La police néerlandaise est à la recherche d’un homme de 37 ans, originaire de Turquie, tireur présumé des fusillades qui ont eu lieu dans le tramway.
Société – Après la grève des douaniers, la grève des transporteurs pourrait paralyser le Nord du pays ce mardi 17 mars. Depuis deux semaines maintenant, les douaniers des ports de Calais, Dunkerque, mais aussi d’Eurotunnel ont entamé une grève du zèle et réclament plus de moyens dans la perspective du Brexit.
La rédaction vous recommandeLes actualités de 18h – “Gilets jaunes” : les casseurs face à la Justice”Gilets jaunes” : le préfet de police de Paris Michel Delpuech remplacé”Gilets jaunes”: Philippe annonce de possibles interdictions de manifester dans plusieurs quartiers”Gilets jaunes” : “Nos munitions LBD étaient affaiblies pour cet épisode”, dit un policier



Source link : https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/les-actualites-de-18h-gilets-jaunes-les-casseurs-face-a-la-justice-7797237161

Author : Marc-Olivier Fogiel

Publish date : 2019-03-18 17:41:44

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

“Gilets jaunes” : après les violences, le préfet de police de Paris Michel Delpuech remplacé

“Gilets jaunes” : après les violences, le préfet de police de Paris Michel Delpuech remplacé




Il est l’une des victimes collatérales des violences perpétrées dans la capitale en marge de l’acte 18 des “gilets jaunes”, samedi 16 mars. Le préfet de police de Paris Michel Delpuech a été démis de ses fonctions, a annoncé lundi 18 mars le Premier ministre Édouard Philippe lors d’une conférence de presse. C’est l’actuel préfet de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde Didier Lallement qui a été nommé à sa place.
“Mercredi en Conseil des ministres, le président de la République nommera préfet de police Didier Lallement, ancien secrétaire général du ministère de l’Intérieur, actuel préfet de la Nouvelle-Aquitaine”, a indiqué Edouard Philippe. Il remplacera donc Michel Delpuech, 66 ans, qui était régulièrement donné partant entre l’affaire Benalla et les polémiques à répétition sur la gestion de l’ordre public dans la capitale.
La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : 7 enquêtes ouvertes après les dégradations sur les Champs-Élysées”Gilets jaunes” : “C’est un échec”, reconnaît Nuñez sur RTL après les violences sur les Champs-Élysées”Gilets jaunes” : “Ces manifestations devraient être interdites”, lance Alba Ventura”Gilets jaunes” : Castaner s’est fait remonter les bretelles “et pas qu’un peu”



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-apres-les-violences-le-prefet-de-police-de-paris-michel-delpuech-remplace-7797236870

Author : Léa Stassinet

Publish date : 2019-03-18 16:08:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
1 2 3 135
Page 1 of 135