close
Huffington Post

“Star Wars, épisode IX: l’Ascension de Skywalker”: Et si Palpatine était le vrai personnage central de la saga?

“Star Wars, épisode IX: l’Ascension de Skywalker”: Et si Palpatine était le vrai personnage central de la saga?



CINÉMA – L’épisode final de la saga des Skywalker. Voilà comment est présenté le neuvième volet de “Star Wars”, réalisé par J.J. Abrams et visible en salles depuis ce mercredi 18 décembre. En effet, depuis la sortie de “La Guerre des Étoiles” en 1977, les différentes générations de cette famille aux puissants pouvoirs -bien souvent à leur insu, du moins pendant un temps- sont au cœur des trois trilogies cinématographiques qui se sont succédé. Jusqu’à cet ultime opus donc, “L’Ascension de Skywalker”. Sauf que malgré son titre, ce dernier film vient jeter une ombre. Et pas des moindres. Et si, en fait, c’était un tout autre personnage qui était le pivot central de toute cette histoire? Et si un seul et unique protagoniste était en réalité la cheville autour de laquelle s’articule tout le cycle développé durant neuf films et sur quatre décennies? Avant de vous en dire plus, sachez que vous vous lancez ici dans une lecture bourrée de spoilers. Vraiment. Vous êtes sûr? Alors c’est parti… Au commencement était Anakin Skywalker. Voilà l’histoire qui nous est contée dans “Star Wars”. En 1977, quand sort le premier volet de la saga, le monde découvre un jeune homme, Luke Skywalker, dont le père susnommé est mort. On apprendra au fur et à mesure des films que ce dernier est en fait passé du côté obscur de la “Force” -ce champ d’énergie qui lie toutes les choses et êtres dans “Star Wars”- pour devenir Dark Vador. Un peu plus tard, le méchant le plus célèbre du cinéma finira par revenir dans la lumière au terme d’un sacrifice héroïque et d’une réhabilitation mémorable. Puis au tournant du millénaire, on découvrira dans les prequels que ce fameux Anakin n’a pas non plus connu son père, et que c’est la peur immense de perdre l’amour de sa vie qui l’a brisé et qui l’a fait basculer, marquant pour toujours sa dynastie de son échec. La preuve: dans la dernière série de films en date, le petit-fils de Dark Vador suit ses pas sous le nom de Kylo Ren et pourrait bien embrasser définitivement les ténèbres. Sauf qu’au commencement n’était pas vraiment Anakin Skywalker. Ni C-3PO, le droïde volubile dont l’interprète, Anthony Daniels, est le seul à être apparu dans les neuf films qui composent la saga. En effet, comme nous l’apprend le neuvième et dernier volet de “Star Wars”, un homme est peut-être encore plus important que la famille Skywalker au regard des événements qu’elle traverse: l’empereur Palpatine. D’inoffensif politicien à Empereur galactique omnipotentSouvenez-vous… Dans la trilogie préquelle de “Star Wars”, ce n’est pas seul qu’Anakin Skywalker va basculer, laissant sa douleur et sa terreur le guider vers le côté obscur. On réalise à mesure que l’histoire progresse qu’un homme tire en fait les ficelles, lui fait craindre le pire pour sa femme Padmé, le tente avec les possibilités offertes par la maîtrise du pouvoir des Sith (les alter ego maléfiques des Jedi), le retourne contre ses maîtres et l’influence sans relâche dans la mauvaise direction, celle de la quête du pouvoir: l’inoffensif sénateur Palpatine. Au départ petit politicien évoluant dans l’ombre de la reine Amidala (incarnée par Natalie Portman), celui-ci grimpe rapidement jusqu’à prendre la tête du Sénat galactique, la plus puissante des institutions. Mais en retournant Anakin Skywalker, il finit par révéler qui il est vraiment: Dark Sidious, un seigneur Sith au pouvoir terrifiant, obnubilé par le pouvoir au point de s’autoproclamer Empereur galactique après avoir fait tomber l’ordre Jedi et les instances républicaines. Devenu dictateur tout puissant, maîtrisant le côté obscur de la Force avec une puissance démesurée, manœuvrant le puissant Dark Vador pour faire régner la terreur dans l’univers et continuant de chercher désespérément à accroître son pouvoir, on le retrouve ensuite (si l’on parle de la chronologie narrative bien sûr) dans la trilogie des années 1970 et 1980. Tué par Anakin Skywalker? Pas aussi simple… Là, il fait tout son possible pour convaincre le jeune Luke Skywalker de céder à son tour au côté obscur, comme son père avant lui. Un moyen pour l’habile politicien et seigneur Sith, de priver les rebelles de leur meilleur atout tout en le mettant sous son joug avec l’objectif d’en faire le successeur de Dark Vador. Mais au terme d’une scène d’anthologie, ce dernier revient finalement à lui et sauve son fils tout en tuant l’Empereur Palpatine en le jetant dans les entrailles de fer de l’Étoile de la mort. Une renaissance éthique qui coûtera sa vie à Dark Vador redevenu simplement Anakin Skywalker. Dès lors, s’il a été tué, pourquoi se demander si Palpatine est en réalité le personnage le plus important de la saga des Skywalker (car c’est bien de cela qu’il s’agit ici)? Eh bien parce que l’épisode IX nous l’apprend: il n’est pas réellement mort au moment de la trahison de son élève Vador. En effet, dès les premières secondes de “L’Ascension de Skywalker”, on entend la voix gutturale et bien connue des amateurs de “Star Wars” de l’Empereur. Alors que Kylo Ren, l’actuel représentant du côté obscur, avance avec précaution à l’intérieur d’un vaste cube sombre, les mots de Palpatine résonnent. Et très vite, on découvre cet homme que tous croyaient mort. Complètement décharné et nécrosé certes, mais en réalité bien vivant, il est maintenu en vie par un harnachement mécanique. Surtout, on découvre dans le décor des enveloppes d’êtres vivants ressemblant à Snoke, le mystérieux maître qui a formé Kylo Ren, ainsi que tout un équipement électronique. Une vieille légende de l’univers étendu devient réalitéProcédé bien connu des amateurs de l’univers étendu de “Star Wars” (les livres, bandes dessinées et comics prenant place dans le monde créé par George Lucas), le clonage des Sith devient dès lors réalité dans les films. Trop puissants pour leurs enveloppes corporelles, les seigneurs sombres pratiqueraient effectivement cette technique pour échapper à la mort, pouvant transférer leur esprit dans un corps prévu à cet effet ou prenant possession d’un adversaire au moment de leur mort. C’est d’ailleurs ce que clame Palpatine (ou Dark Sidious, son nom Sith rappelons-le) quand Rey, l’héroïne de la nouvelle trilogie le rejoint sur la planète Exegol. Non seulement il lui confirme être son grand-père -on y reviendra-, mais il lui demande surtout de le tuer afin que leurs esprits puissent s’unir derrière les traits de la jeune femme. On imagine alors que c’est ce qu’il comptait faire avec Luke Skywalker des années plus tôt, et même avec Anakin si celui-ci n’avait pas été estropié dans sa longue descente aux enfers. Toujours vivant, pactisant, manipulant depuis l’épisode I, on comprend immédiatement que Palpatine est en fait aux manettes de tout ce qui arrive de mauvais dans la saga des Skywalker. D’autant plus lorsqu’il offre à Kylo Ren une flotte gigantesque destinée là encore à éradiquer les dernières poches de résistance contre son empire totalitaire. De la chute de la République à l’avènement du “First Order” en passant par la constitution de l’Empire, ce sont toujours lui et sa soif de pouvoir qui ont œuvré pour que le Mal et le côté obscur triomphent. Des aptitudes hors du commun qui prennent un sens nouveauEn outre, on prend conscience dans l’épisode IX de l’ampleur des pouvoirs de Dark Sidious. Dissimulé aux yeux de tous (spectateur compris) dans la trilogie préquelle, Palpatine avait fait la démonstration d’une connaissance étonnante de la Force. Au cours d’une conversation visant à charmer Anakin Skywalker, il lui avait expliqué qu’un seigneur Sith du nom de Dark Plagueis était parvenu à tromper la mort donc, mais aussi à créer la vie. Selon une théorie répandue dans l’univers étendu de “Star Wars”, il manipulait pour ce faire les midi-chloriens, des micro-organismes vivant en symbiose avec tout être ou chose et intimement connectés avec la Force. Dès lors, les révélations sur la puissance de Palpatine ajoutées aux doutes sur les ascendances d’Anakin Skywalker (qui a une mère, mais pas de père) et de Rey (si Dark Sidious dit être son grand-père, il ne semble jamais considérer ses parents comme méritant une quelconque considération), il est légitime de se poser des questions. Dans la scène d’ouverture de “L’ascension de Skywalker” évoquée plus haut, Palpatine lance à Kylo Ren: “I made Snoke”, qui peut se traduire par “J’ai fait/fabriqué/conçu Snoke”. Mais aurait-il également “fait/fabriqué/conçu” Anakin et Rey pour en faire des enveloppes charnelles puissamment connectées à la Force en vue d’y envoyer un jour son esprit? Plusieurs indices le laissent imaginer. Dans un comic dédié à Dark Vador et sorti au mois de décembre 2018, on découvrait Palpatine manipulant la force autour de Shmi, la mère d’Anakin Skywalker, alors que celle-ci était enceinte. Le tout dans une case où on lit simplement “L’Élu”, comme s’il l’appelait de ses vœux. Par ailleurs, que ce soit au travers de l’obsidienne du château de Dark Vador ou de l’anneau porté par Snoke, Dark Sidious semble avoir laissé une trace, une empreinte physique auprès de plusieurs de ses apprentis (ou enveloppes corporelles), comme pour conserver un lien et une emprise sur eux. Voire servant de balises lui permettant d’y envoyer son esprit? La théorie existe, et “Star Wars IX” devrait fortement l’alimenter. À tel point qu’au sortir du visionnage du film, un constat s’impose. Certes, les Skywalker ont toujours concentré l’attention dans cette saga. Mais il semble bien que les plans machiavéliques d’un homme aient en réalité plus influencé leur vie que leurs propres actions. Plus encore, cet homme pourrait être à l’origine, littéralement, de certains des héros de la famille. De quoi en faire, possiblement, le personnage le plus important de “Star Wars”.À voir également sur le HuffPost: Dans “Star Wars”, C-3PO a bien failli renoncer à son rôle après l’épisode 4, voici pourquoiLIRE AUSSI:
Avec “Star Wars 9”, J.J. Abrams tente de boucler (à sa manière) une saga vieille de 42 ans

Pourquoi “The Mandalorian” est la série dont rêvaient tous les fans de Star Wars



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/star-wars-9-palpatine-dark-sidious_fr_5df90cc6e4b047e888a58800

Author : Paul Guyonnet

Publish date : 2019-12-18 08:22:11

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Huffington Post

The author News2

https://sovaldionlinecheapsovaldib.net   https://dedalustats.fr   https://espacehalloween.com   https://www.abwatches.net   https://www.lopera.org   https://pushkar-india.com   https://dedalustats.eu   https://www.enigmesghisdiem.fr   https://friendsearch.info   https://lesbambous.info  
---
Vergleich von Leitungs- und Mineralwasser soll grobe Fehler enthalten *  New discovery provides hope for improved multiple sclerosis therapies – Medical Xpress *  Peinture Décorative,Peinture Sur Toile Wall Art, Animal Elephant Sunset Landscape Hd Print Poster, Modern Creative Wall Art Canvas Print Inkjet Art Pop Picture For Living Room Bedroom Home Decor *  Chinese Grand Prix: Red Bull boss Christian Horner ‘trusts’ F1 bosses over coronavirus decision *  Alan Bass: Former doctor of England’s World Cup winning team dies aged 90 *