close
Les Inrocks

Yves Monteil : “Les policiers sont équipés d’armes de guerre avec les LBD”

Yves Monteil : “Les policiers sont équipés d’armes de guerre avec les LBD”




Avec Police, paysages et résistances, le photographe Yves Monteil a documenté entre 2012 et 2018 la banalisation de la répression policière. Il a été amené aussi bien à couvrir les différentes tentatives d’évacuation à Notre-Dame-des-Landes que les manifestations nantaises, Le Breil ou les Gilets jaunes. Sa démarche est aujourd’hui restituée dans un hypnotique recueil de photographies, objet formel à la fois vaporeux et piquant comme du gaz lacrymogène.      
Dans votre livre Police, paysages et résistances, vous faites très attention à ne pas enjoliver inutilement les scènes de manifestants maltraités. Peut-on esthétiser la violence policière ?
Il faut savoir que beaucoup de gens qui sont sur les photos se sont manifestés après s’être reconnus et même si j’ai fait très attention au droit à l’image, je veille souvent à ce qu’ils ne soient pas identifiables. Ce sont ceux qui voient mes photos qui m’en renvoient un écho esthétique. Mais ce n’est pas mon intention première. On peut y voir une conséquence de mon corpus de photographe mais sans calcul de ma part. Mon choc initial, qui m’a probablement servi d’aiguillon pour ce livre, remonte à 2012 à Notre-Dame-des-Landes. Ce blocage magnifique qui, en quelques secondes, pouvait être dénaturé par la présence policière, est aussi le matériau visuel le plus passionnant que j’ai rencontré. Je pense qu’il y a une voie intermédiaire entre le “riot porn” et la photo de presse. Je m’inscris dans la lignée du photojournalisme, une tradition qui prend soin de son sujet. Elie Kagan m’a beaucoup influencé, c’était un fort en gueule qui n’avait pas peur d’aller dans les manifs. Police Work de Leonard Freed a aussi beaucoup compté. J’aurais aimé que la préface de ce livre soit faite par Christine Spengler, qui est une spécialiste de la photo de guerre.

Zadistes marchant dans un nuage de gaz lacrymogènes lancés par les gendarmes mobiles pour couvrir leur départ, Chemin de Suez, Notre-Dame-des-Landes, 17 avril 2018
Pourquoi avez-vous choisi Mathieu Rigouste pour la préface de votre ouvrage ?
En parallèle de la préparation de ce livre, pendant plus d’un an, j’ai étudié la philosophie, la sociologie et l’Histoire. De cette période au cours de laquelle je me suis documenté, deux personnalités sont ressorties : David Dufresne et Mathieu Rigouste. Le livre de Mathieu Rigouste La Domination policière est celui qui correspond le plus à ce que je pense. Mathieu Rigouste a vu mes images comme un outil, considérant qu’un travail photographique peut s’inclure parmi la panoplie des outils de lutte. Il est aussi au plus près des violences policières, il parle vraiment de la police dans les quartiers populaires.
Dans le livre, on voit plusieurs photos du Breil à Nantes, est-ce que l’homicide d’Aboubacar Fofana s’inscrit dans le même prolongement que les violences qui ont ébranlé Nantes dans les années 50, l’opération César à Notre-Dame-des-Landes, l’opposition à la loi Travail ?



Source link : https://www.lesinrocks.com/2019/08/29/actualite/actualite/yves-monteil-les-policiers-sont-equipes-darmes-de-guerre-avec-les-lbd/

Author :

Publish date : 2019-08-29 15:13:38

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Les Inrocks

The author News2

https://www.sports-d-hiver.com/   https://www.lingedelitpascher.com/   https://www.e-blog.biz   https://www.fimimports.com   https://droles-danimaux.com   https://lepicerie-bleue.com   https://www.africanewslive.com   https://100000-articles.com   https://www.intelli.news   https://usarugbysuperleague.com