close
Les Inrocks

Aux Etats-Unis, une femme écrouée pour avoir amené les armes de son mari violent à la police

Aux Etats-Unis, une femme écrouée pour avoir amené les armes de son mari violent à la police




L’histoire révolte aux Etats-Unis. En Floride, une femme a été arrêtée le 15 juin pour vol lorsqu’elle a amené à la police les armes de son mari violent, avec qui elle est en instance de divorce. Courtney Irby a passé six nuits en détention. Révélée par le journal local The Lakeland Ledger et repérée par L’Obs, l’information a fait le tour des médias outre-Atlantique et sucité de vives critiques.

Voiture emboutie

L’homme était en prison quand son épouse s’est présentée au poste de police. Il avait été interpellé la veille pour avoir embouti la voiture de cette dernière, raconte le quotidien américain. Le 15 juin, la justice a autorisé la remise en liberté de Joseph Irby, en précisant qu’il ne pouvait plus “porter d’armes à feu, de fusils, de pistolets, d’armes, de munitions ou de couteaux”. Persuadée que son mari ne suivrait pas la consigne, Courtney Irby s’est introduite chez lui pour récupérer les armes et les rendre elle-même aux forces de l’ordre.
Au commissariat, la police a pris contact avec le propriétaire des objets. Joseph Irby a dit alors qu’il souhaitait déposer plainte contre sa femme pour cambriolage.
“Êtes-vous en train de me dire que vous avez commis un cambriolage armé ?” a demandé l’officier de service à Courtney Irby, selon un rapport. “Oui, mais il (son mari, ndlr) n’allait pas les remettre (les armes), alors je le fais”, a-t-elle répondu. Il a alors décidé de la mettre en détention.

Le risque d’un précédent pour les violences conjugales

Lundi 24 juin, une élue de Floride, Anna Eskamani, a demandé au procureur local d’abandonner les poursuites à l’encontre de Courtney Irby. Sur Twitter, elle écrit : “Nous venons d’envoyer une lettre au procureur du comté de Polk pour qu’il abandonne les poursuites contre Mme Irby. La poursuivre crée un précédent : si une personne cherche de l’aide pour échapper à des violences, elle sera punie. Nous refusons d’accepter cela.”
We just sent a letter to Polk County State Attorney Brian Haas to not move forward with the prosecution of Ms. Irby.

​Prosecuting Ms. Irby sets a scary precedent that if someone seeks help to escape abuse, they will be punished for it. We refuse to accept that standard. pic.twitter.com/gEnT5TYTBN— Rep. Anna V. Eskamani ? (@AnnaForFlorida) June 24, 2019

En théorie, une loi fédérale interdit aux personnes condamnées pour violences conjugales ou qui n’ont pas le droit d’entrer en contact avec leur partenaire, de posséder des armes à feu. Seulement, un vide juridique empêche l’application de cette loi en Floride, comme dans 34 autres Etats américain, indique Anna Eskamani dans sa lettre.
Une collecte de fonds a été mise en place pour aider Courtney Irby à s’acquitter de ses frais judiciaires. D’après la BBC, elle avait atteint les 6 400 dollars lundi après-midi.



Source link : https://www.lesinrocks.com/2019/06/26/actualite/actualite/aux-etats-unis-une-femme-ecrouee-pour-avoir-amene-les-armes-de-son-mari-violent-a-la-police/

Author :

Publish date : 2019-06-26 15:52:49

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Les Inrocks

The author News2