close
RTL

Recyclage, tri des déchets : les bons et les mauvais élèves des fast-foods

Recyclage, tri des déchets : les bons et les mauvais élèves des fast-foods




Recyclage et tri des déchets : les bons et les mauvais élèves des fast food
Les représentants de la restauration rapide ont à nouveau rendez-vous ce mardi 11 juin au ministère de la Transition écologique. La secrétaire d’État Brune Poirson les avait reçus en janvier après avoir constaté que la plupart des fast-foods en France ne respectaient pas la loi en matière de recyclage et de tri des déchets.
Mais force est de constater que cinq mois après, la plupart des restaurants rapides ne respectent pas la loi. Celle-ci a pourtant trois ans et les oblige à trier, séparer, les déchets (plastiques, papier, métal, verre, bois) et les restes de repas en cuisine pour les recycler.
Au début de l’année, la secrétaire d’État avait demandé un plan d’action rapide aux enseignes concernées, trois mois pour rectifier le tir. Après, des contrôles devaient être effectués et Brune Poirson avait menacé de rendre publics les noms des enseignes qui ne respecteraient pas la loi. Reste que certaines enseignes ont tout de même fait des efforts et devraient s’engager à prendre des mesures pour pallier les manquements face à Brune Poirson
Les bons élèves
Parmi les bons élèves, on trouve Jours, Cojean, Exki. Les enseignes ont pris des mesures pour qu’avant la fin de l’année 70% de leurs restaurants trient et recyclent, 100% dans deux ans. Subway fait aussi partie des enseignes qui promettent d’arriver à ces objectifs.
Cela passe notamment par la mise à disposition en salles de bacs de tri à disposition des clients, et en cuisine de la mise de coté des restes pour qu’ils soient recyclés.
Les mauvais élèves
Brune Poirson avait menacé de dévoiler les noms des enseignes qui ne font pas d’efforts. Le ministère a livré la liste hier à RTL. Figurent parmi les mauvais élèves McDo, Paul, Burger King, qui promettent d’agir, mais comment, ce n’est pas très clair. Le pire, c’est KFC, qui semble pour l’instant plutôt sourd aux appels du gouvernement.
Brune Poirson va leur rappeler que le gouvernement compte sévir. Il y a 25.000 restaurants rapides en France qui produisent 180.000 tonnes de déchets par an. Ceux qui continueront à tout jeter à la poubelle risqueront jusqu’à 150.000 euros d’amende.
La rédaction vous recommandeRecyclage : bientôt des vêtements en tiges de tomates ?Environnement : les stations de ski polluées par les déchets des vacanciersEnvironnement : Disneyland Paris supprime les pailles et les touillettes en plastiqueJournée mondiale du recyclage : comment bien trier ses déchets ?Recyclage : combien de piles se cachent dans votre foyer



Source link : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/recyclage-et-tri-des-dechets-les-bons-et-les-mauvais-eleves-des-fast-foods-7797818845

Author : Virginie Garin

Publish date : 2019-06-11 11:01:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : RTL

The author News2