close
Les Inrocks

Loi contre l’avortement : les studios hollywoodiens menacent l’état de Géorgie d’un boycott

L’Interdiction quasi-totale de l’IVG votée en Alabama




En 2018, l’industrie du cinéma a investi 2,7 milliards de dollars en Géorgie. Elle emploie 92 000 personnes dans cet Etat de l’est des Etats-Unis, situé au-dessus de la Floride. Le départ des mastodontes hollywoodiens représenterait un énorme manque à gagner. Un scénario envisageable puisque que c’est que Netflix, Sony, Disney ou encore Warner menacent d’arrêter les tournages dans cet état si la “heartbeat bill” (la loi du battement de cœur) passe. Cette loi vise à interdire l’avortement dès que l’on peut détecter un battement de cœur, soit vers la sixième semaine, un moment où les femmes peuvent même ne pas être au courant de leur propre grossesse.
“Si la nouvelle loi tient, nous réfléchirons à un autre endroit que la Géorgie pour nos nouvelles productions”, a indiqué WarnerMedia dans un communiqué. Ce groupe comprend notamment les studios Warner Bros et la chaîne HBO. Robert Iger, PDG de la Walt Disney Company a dit qu’il serait “très difficile” de tourner dans cet état si la loi passait. La raison ? La possibilité de refus de certains des employés d’y travailler, a-t-il expliqué selon la BBC.
De son côté, Netflix pourrait réévaluer ses investissements. La plateforme serait prête à “travailler avec l’ACLU (l’Union américaine pour les libertés civiles) et d’autres pour combattre cette loi en justice”, a assuré Ted Sarandos, responsable des contenus.
Quant à Sony, ils ont précisé vouloir étudier “[leurs] options pour [leurs] productions à venir”.

>> A lire aussi : “Des risques très lourds pèsent sur l’IVG aux Etats-Unis, et pas seulement en Alabama”

Si cet état est si prisé par les studios hollywoodiens, c’est parce qu’il propose des avantages fiscaux à cette industrie. Plus de 450 productions de films et de séries se sont déroulées en Géorgie en 2018. Au fil des années, ce lieu de tournage a vu passer de nombreux énormes succès comme Avengers (Infinity War et Endgame), Black Panther, les séries Stranger Things et The Walking Dead.
Les patrons des studios ne sont pas les premiers de l’industrie du divertissement à s’opposer aux états qui souhaitent faire reculer le droit à l’avortement. Plusieurs acteurs ont également annoncé un boycott de cet état si la loi était adoptée. Parmi eux, Mia Farrow, Alec Baldwin ou encore Alyssa Milano.
“Prohibiting abortion has never, ever reduced the number of abortions, it has only increased the number of injuries and deaths among women.”
Gloria Steinem— Mia Farrow (@MiaFarrow) May 18, 2019

(“‘Interdire l’avortement n’a jamais réduit le nombre d’avortements, cela a seulement augmenté le nombre de blessures et de morts chez les femmes’ – Gloria Steinem”)

>> A lire aussi : Droit à l’avortement : Alyssa Milano appelle à la grève du sexe

Si elle pèse un certain poids pour l’industrie du cinéma, la Géorgie n’est toutefois pas le seul Etat à vouloir restreindre le droit à l’interruption volontaire de grossesse. En 2019, selon l’institut de statistiques Guttmacher qui défend les droits de la reproduction, plus de 300 mesures contre l’IVG ont été adoptées dans 28 états, parmi lesquels figurent l’Alabama, la Louisiane, le Kentucky, le Missouri et l’Ohio.
Si la justice ne contre pas la loi en Géorgie, elle sera promulguée le 1er janvier 2020.



Source link : https://www.lesinrocks.com/2019/05/31/actualite/societe/loi-contre-lavortement-les-studios-hollywoodiens-menacent-letat-de-la-georgie-dun-boycott/

Author :

Publish date : 2019-05-31 17:45:44

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Les Inrocks

The author News2