close
RTL

Bolivie : un stock de cocaïne vieux de 1.000 ans découvert en Amazonie

Bolivie : un stock de cocaïne vieux de 1.000 ans découvert en Amazonie




C’est une découverte plutôt étonnante qu’on fait des archéologues en Bolivie : ils ont trouvé, dans une grotte, des accessoires millénaires servant à se droguer. S’il était déjà connu que les chamanes des tribus indiennes d’Amazonie consommaient de l’ayahuesca (une boisson à base de lianes aux effets hallucinogènes très puissants), ils ont été surpris de mettre également à jour des traces de cocaïne.
Le petit sac trouvé dans une grotte de la Cueva del Chileno dans les Andes boliviennes, date d’il y a mille ans, rapporte Geo. La découverte, elle, remonte à 2008, et a été réalisée par José Capriles, un anthropologue de l’université de Pennsylvanie (États-Unis) et son équipe. À côté de plusieurs sépultures humaines, ils trouvent un sac en cuir fermé à l’aide d’une ficelle dans lequel se trouvent des spatules en os (pour écraser les graines de plantes psychotropes), des tablettes en bois incrustées de pierres précieuses (pour servir de surface de broyage), un tube à tabac à priser en bois et une petite pochette décorée de peaux de renard.
5 substances psychoactives détectées
Si les archéologues ont tout de suite compris que cet attirail avait pour but de s’administrer différentes drogues, ils ne l’avaient jamais analysé. En 2018, José Capriles décide d’effectuer des recherches plus poussées sur les instruments. Aidé par Melanie Miller, bio-archéologue à l’université d’Otago (Nouvelle-Zélande), José Capriles découvre qu’il s’agit en réalité du plus grand assemblage archéologique de substances psychoactives jamais trouvé en Amérique du Sud.
Pas moins de 5 substances psychoactives ont été décelées sur les objets : la cocaïne, la benzoylecgonine, la bufoténine, l’harmine et la diméthyltryptamine (DMT). Des indices qui laissent à penser que l’ayahuesca (composé de l’harmine et la DMT) n’était pas seulement préparé sous forme de breuvage, comme les chercheurs le pensaient initialement, mais qu’il était aussi inhalé.
Autre conclusion : les drogues étaient visiblement mélangées. “Il est possible que le propriétaire de ce sac ait combiné plusieurs plantes différentes simultanément afin de démultiplier les effets”, explique Melanie Miller dans un communiqué.





Source link : https://www.rtl.fr/actu/international/bolivie-un-stock-de-cocaine-vieux-de-1-000-ans-decouvert-en-amazonie-7797645865

Author : Leia Hoarau

Publish date : 2019-05-16 20:55:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : RTL

The author News2