close
Les Inrocks

Roundup : Monsanto condamné à une amende de plus de 2 milliards de dollars

Roundup : Monsanto condamné à une amende de plus de 2 milliards de dollars




C’est un troisième revers juridique d’affilée pour le fabricant de désherbants, Monsanto. Le propriétaire de la marque Roundup, racheté l’année dernière par Bayer, a été condamné, lundi 13 mai, à verser plus de 2 milliards de dollars à un couple d’Etasuniens, victimes d’un cancer qu’ils attribuent à leur utilisation du célèbre désherbant.
$2 Billion in punitive damages award for Mr. and Mrs. Pilliod in Pilliod vs #Monsanto!! Jury still reading verdict. pic.twitter.com/UJrUsPfiHF— Baum Hedlund Law (@baumhedlund) May 13, 2019

Les époux Pilliod, septuagénaires, ont commencé à utiliser le Roundup en 1982 sur les propriétés qu’ils détenaient. Le cabinet d’avocats qui défend le couple a salué, dans une conférence, la décision de la justice d’Oakland : “Le jury a estimé que l’exposition au Roundup a causé le [cancer] des Pilliod et que Monsanto avait failli [à l’obligation de] prévenir de ce grave danger pour la santé. Surtout, le jury a également reconnu que Monsanto avait agi avec malveillance, oppression ou fraude et devait être puni pour son comportement”.

Une précédente condamnation de 289 millions de dollars

Les jurés ont décidé que Monsanto devrait verser 2 milliards de dollars de “dommages punitifs” et de 55 millions de dollars de “dommages compensatoires” pour les deux victimes du Roundup. En mars dernier, la firme avait également été condamnée à verser, pour les mêmes raisons, 80 millions de dollars à un septuagénaire atteint d’un cancer. Et en août 2018, la première condamnation de Monsanto avait abouti au versement de 289 millions de dollars pour un jardinier malade – réduit à 78 millions de dollars par une juge. Alors qu’une dizaine de procès sont prévus, aux Etats-Unis, contre Monsanto, et qu’une centaine de procédures sont en cours, l’entreprise continue de nier le caractère cancérigène de son produit et a déclaré qu’il ferait appel de ce jugement.

Polémique en France sur un fichage de personnalités

Ce dernier jugement outre-Atlantique intervient en pleine polémique française de fichage potentiellement illégal de personnalités par Monsanto pour lequel ils ont présenté leurs excuses. Le même jour, le sénateur Pierre Medevielle dévoilait en avant-première les résultats d’une mission parlementaire et affirmait à la Dépêche du Midi que le “glyphosate [principe actif du Roundup, ndlr] serait moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge”. Une déclaration largement controversée, et dont certains l’accusent d’avoir repris l’argumentaire de l’industriel lui-même.
#Glyphosate: Reprenant MOT pour MOT les arguments de #Monsanto, le sénateur @p_medevielle s’assoit sur:
⛔️L’étude du CIRC
⛔️Les travaux de notre Commission PEST
⛔️La justice fédérale 🇺🇸
⛔️Les Traités 🇪🇺& le principe de précaution
⛔️La santé des citoyens 🇫🇷https://t.co/qy6wTfS1PZ— Eric Andrieu (@EricAndrieuEU) May 12, 2019

Cherchez l’erreur. 🤔
Le sénateur UDI Pierre Médevielle dans son rapport parlementaire :”Le #glyphosate est moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge”.
La Cour supérieure d’Oakland : Bayer est responsable du lymphome des deux plaignants. 2 millards $ de condamnation pic.twitter.com/SV82L1KwZc— Emile Meunier (@emilemeunier) May 14, 2019




Source link : https://www.lesinrocks.com/2019/05/14/actualite/actualite/roundup-monsanto-condamne-a-une-amende-de-plus-de-2-milliards-de-dollars/

Author :

Publish date : 2019-05-14 12:58:48

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Les Inrocks

The author News2