close
RTL

Le pape et le roi du Maroc appellent à la “coexistence pacifique” à Jérusalem

Le pape et le roi du Maroc appellent à la “coexistence pacifique” à Jérusalem



Un appel à la paix. Le pape François et le roi Mohammed VI ont demandé ce samedi 30 mars à “préserver” Jérusalem comme “lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique”, dans une déclaration commune signée à l’occasion de la visite du souverain pontife au Maroc. Symboliquement côte à côte toute l’après-midi, “le commandeur des Croyants” et le chef des 1,3 milliards de catholiques ont tous deux défendu la coexistence pacifique entre les religions et condamné toute forme d’extrémisme.
Jérusalem doit demeurer un “lieu de rencontre et (un) symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue”, est-il écrit dans le document commun signé par le roi du Maroc et le pape François dans la salle du Trône du palais royal. Le texte appelle également à “garantir la liberté d’accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d’y exercer son propre culte” à Jérusalem.
Le pape a appelé les croyants à “vivre en frères”
Objet de tensions perpétuelles, le statut de Jérusalem est une question épineuse au cœur du conflit israélo-palestinien. Israël considère toute la ville comme sa capitale, alors que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé et annexé par Israël, la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. Le roi du Maroc préside le “Comité Al-Qods” (Jérusalem en arabe), créé par l’Organisation de la coopération islamique pour œuvrer à la préservation du patrimoine religieux, culturel et urbanistique de la Ville sainte.
Arrivé en début d’après-midi à Rabat, le pape François a défendu “la liberté de conscience”, lors d’un discours sur une grande esplanade. “La liberté de conscience et la liberté religieuse”, qui doivent permettre à chacun de vivre selon sa conviction religieuse, “sont inséparablement liées à la dignité humaine”, a affirmé le pape argentin en appelant les croyants à “vivre en frères”.
Lutter contre le radicalisme par “l’éducation”
Sur cette esplanade bordée par un mausolée et une mosquée, le roi a pour sa part souligné que “les radicalismes, qu’ils soient ou non religieux, reposent sur la non-connaissance de l’autre, l’ignorance de l’autre, l’ignorance tout court”, appelant à lutter contre le radicalisme par “l’éducation”. “Ce que tous les terroristes ont en commun n’est pas la religion, c’est précisément l’ignorance de la religion. Il est temps que la religion ne soit plus un alibi pour ces ignorants”, a-t-il ajouté en parlant tour à tour arabe, espagnol, anglais et français dans son discours.
Une foule d’environ 12.000 personnes, selon les autorités marocaines, avait attendu les deux hommes pendant plus de trois heures. Avant d’arriver sur le site de cette ancienne mosquée du 12e siècle, le pape et le roi avaient parcouru plusieurs kilomètres en cortèges parfaitement parallèles.
La rédaction vous recommandeAffaire Barbarin : le pape refuse la démission du cardinal de LyonPédophilie : le Pape compare les abus d’enfants à des “sacrifices” de rites païensLe pape François défroque pour la première fois un ex-cardinal accusé d’abus sexuelsPédophilie : le pape François reconnaît que l’Église “n’a pas su écouter”



Source link : https://www.rtl.fr/actu/international/le-pape-et-le-roi-du-maroc-appellent-a-la-coexistence-pacifique-a-jerusalem-7797330807

Author : Sarah Ugolini,AFP

Publish date : 2019-03-30 22:42:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : RTL

The author News2