RTL

Comment bien choisir son melon ?

Comment bien choisir son melon ?

Comment bien choisir son melon ?
C'est l'une des stars de nos assiettes estivales. Qu'on le déguste en entrée avec du jambon de pays, en salade de fruits ou en encas au goûter, le melon a toujours la cote auprès des consommateurs français. Entre 2015 et 2016, les ventes du fameux cucurbitacée ont grimpé de 9% selon un rapport de France Agrimer paru en 2017. L'an dernier, la France en a produit plus de 280.000 tonnes.

Sucré et savoureux lorsqu'il est parfaitement mûr, le melon peut pourtant s'avérer insipide en bouche s'il n'est pas sélectionné avec soin. Couleur, poids, aspect, origine : comment être sûr de faire le bon choix ? Découvrez les conseils de Bernard Borredon, producteur de melons du Quercy à Montlauzun (Lot).

1 - Inspectez la queue et la couleur du melon
Premier réflexe pour bien choisir un melon : prêtez d'abord attention à l'aspect de sa queue. "Il faut vérifier que la queue se décolle un peu, avec une légère craquelure autour. Cela signifie qu'il a été ramassé à maturité optimale", explique Bernard Borredon. Selon le producteur, la queue doit être encore fraîche et verte, "et pas desséchée comme la queue d'une pomme par exemple".

Le poids du melon est-il un critère à prendre en compte ? "La lourdeur est un bon indicateur de la maturité du melon, mais ce paramètre n'est pas toujours facile à estimer en sous-pesant à bout de bras", concède Bernard Borredon. Il conseille plutôt de se fier à la couleur du cucurbitacée. "Le melon doit tirer vers le jaune : s'il est vert, c'est qu'il n'a pas été ramassé au bon moment", explique-t-il.

2 - Privilégiez les produits labellisés
Pour vous assurer de la qualité de votre melon, soyez également attentif au label. Privilégiez les pièces affublées de l'étiquette IGP (Indication Géographique Protégée). Il existe trois IGP pour le melon : le "Melon du Haut-Poitou" et le "Melon du Quercy" en France métropolitaine et le "Melon de la Guadeloupe" dans les Antilles.

Ces appellations reconnues par Bruxelles garantissent un melon de bonne qualité ainsi que le respect d'un cahier des charges validé par les pouvoirs publics.

3 - N'achetez pas hors saison
En France métropolitaine, la meilleure saison pour les melons s'étale de juillet à septembre. Avant, entre mai et juin, on trouve dans le commerce des melons venus d'Espagne ou du Maroc. Ces légumes sont bien des melons charentais, mais dits "charentais verts", c'est-à-dire qu'ils ne parviennent jamais à maturité. "Ces melons sont sucrés mais n'ont pas de parfum", prévient Bernard Borredon.

Le producteur conseille d'opter plutôt charentais "jaunes", dont la peau se colore en jaune et qui recèlent davantage de parfums.

4 - Faites vous conseiller par un vendeur
Si malgré tous ces conseils vous hésitez encore dans votre choix, faites-vous conseiller par un commerçant. "On peut trouver de très bons produits en supermarché, mais il n'y a souvent personne pour vous aiguiller", regrette Bernard Borredon. Privilégiez donc plutôt l'achat chez un revendeur qui connaît bien les producteurs de sa région, ou dans un marché local.

La rédaction vous recommandeComment bien choisir ses fraises ?Pesticides : quels sont les fruits et légumes à éviter et ceux à privilégier ?Les légumes vont se raréfier à cause du réchauffement climatiqueÊtre végétarien protège-t-il le coeur à coup sûr ?Comment bien cuire sa viande au barbecue ?


Source link : https://www.rtl.fr/actu/conso/comment-bien-choisir-son-melon-7794095767
Author : Camille Kaelblen
Publish date : 2018-07-14 06:15:00
Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.
Tags : RTL